Société

Néo-français, langage SMS, réforme orthographique de 1990 : tout savoir sur la langue française de nos jours

Comme toute langue vivante, la langue française se modifie tous les jours. De plus, le français n’est pas uniquement parlé qu’en France exclusivement. D’autres pays l’ont également adopté comme langue officielle ou comme langue parlée. Par exemple, la Belgique a trois langues officielles, le français, le néerlandais et l’allemand. Le français est une langue romane, c’est-à-dire, issue du latin parlé. Il a, au fil des années, prit des mots et des termes venant de langues étrangères : toubib vient de l’arabe ; scénario de l’italien ; maximum du latin ; spam de l’anglais, et plus étonnant rescapé vient du picard/ch’ti. Et j’en passe.

Au fil des années la langue française a évolué pour devenir la langue telle qu’on la connaît maintenant. Il y a eu quelques réformes de la langue, seule la dernière est plus difficile à rentrer en vigueur. La réforme orthographique de 1990 permet, selon ce miniguide, « de supprimer certaines incohérences, de clarifier des situations confuses, pour contribuer ainsi au renforcement, à l’illustration et au rayonnement de la langue française à travers le monde. » Rien que ça. Ainsi, finis les paradoxes et les irrégularités, et simplification de la langue française. Pour le rayonnement de la langue française à travers le monde me fait un peu tiquer, il s’agit d’une rectification pour les Français et leur langue, ou pour les étrangers qui veulent apprendre le français ? (Parce que le Français ne fait pas d’effort pour parler une autre langue, l’étranger voudra peut-être faire l’effort de parler en français ?) Moi quand je lis rectification, j’entends que la langue française d’avant 1990 était une erreur, une faute ; que nos parents et grand-parents (ou grands-parents) écrivaient mal. De toute manière l’emploi de la réforme « n’est pas imposé, mais il est recommandé. » Personnellement, je l’utilise quand cela m’arrange.

La langage SMS est une variante de la langue français (et de toute autre langue étrangère).  Le langage est apparu avec les minimessages (ou mini-messages) sur les téléphones portables. Également appelées Short Message Service ou texto, d’où le nom du langage, le SMS ne peut que contenir que 160 caractères : ce qui est très limité. Si le message était même d’un caractère de plus, c’était deux SMS qui étaient envoyés. Pour en dire plus, il fallait abréger les mots. Sans le savoir, les jeunes utilisateurs utilisent le néo-français de Raymond Queneau (Zazie dans le métro) et les abréviations. En France avec la suppression des dictées et la hausse du langage SMS, on pourrait croire que la langue française est condamnée. Cependant une enquête de mars 2014, réalisée par les chercheurs du Centre de recherche sur la cognition et l’apprentissage tord le cou de cette supposition. Selon eux, « en début de pratique des SMS, c’est le niveau en orthographe traditionnelle qui détermine la forme des SMS envoyés, et non pas les SMS qui influencent négativement l’orthographe traditionnelle ». En gros, t’es nul en orthographe, tu feras des fautes sur tes minimessages.  Cependant cette étude est-elle sérieuse ? Les chercheurs se sont servis pour étude d’ « un corpus de 4 524 SMS produits dans la vie quotidienne par 19 jeunes adolescents français de 12 ans. » Or, dix-neuf enfants de douze ans ne me semblent pas représentatif des 826 919 personnes recensées par l’Insee pour le même âge. De plus, ce ne sont pas les seuls à utiliser le langage SMS. Pour ma part, je n’utilise plus ce langage depuis des années.

Vu que le français est une langue vivante, on peut se demander de ce qu’elle sera ensuite. Je pense qu’il y aura deux camps : les faiseurs de fautes et les correcteurs de fautes. Un peu comme la supposé séparation des classes sociales, où les riches s’enrichissent quand les pauvres s’appauvrissent. Tout dépend de la sensibilité de la personne. Certaines ne s’y intéressent pas, mais pourtant tandis que la société est de plus en plus écrite, ça fait plus sérieux lorsque les phrases sont bien écrites. Certains se sont spécialisés là dessus comme Bescherelle ta mère. Néanmoins, à la vue de la « rectification » orthographique de 1990, la question se pose si on ne va pas de plus en plus accepter des erreurs graves de français car c’est devenu courant dans le langage. Ami(e)s de la langue française, prenez soin d’avoir toujours avec vous un dictionnaire pour écrire les mots correctement et un Bescherelle pour bien conjuguer les verbes. Et je rappelle pour certain(e)s qu’il existe des correcteurs orthographiques pour son navigateur web. Personnellement, pour Firefox, j’utilise ce module. Pour les utilisateurs de Google Chrome, le correcteur est installé d’office, mais il faut l’activer. Pour les rares utilisateurs d’Internet Explorer, il existe ieSpell et Speckie. Il me semble que pour Safari et Opera, le correcteur est installé et activé dès son lancement. Il faut peut-être néanmoins le configurer sur la langue française.

Je ne vous parle pas de la typographie française. Je tente au mieux de la respecter : l’utilisation des guillemets français, les espacements avant et après les guillemets, les mots étrangers en italique, tout comme les titres d’œuvre. Peut-être pour un prochain article. Et si vous avez trouvé une faute, je vous offre un Carambar.  ☺

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “Néo-français, langage SMS, réforme orthographique de 1990 : tout savoir sur la langue française de nos jours

  1. Pingback: Je ne suis pas circonflexe | Société de Thibault

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s