Société

Parents tueurs ; parents menteurs

Aujourd’hui, dimanche 31 août 2014, on apprend que Loan, le bébé de quatre mois disparu depuis mercredi soir a été retrouvé. Enfin, c’est son corps qui a été retrouvé près d’un lac à proximité de Chénérailles, dans la Creuse. Après avoir affirmé que leur nourrisson avait été enlevé par un mystérieux ravisseur, les parents avouent que leur enfant est décédé après une « punition qui a mal tourné ». Personnellement, dès que j’ai entendu l’information mercredi, j’ai directement pensé que les parents n’étaient pas sincères. Et, j’ai l’impression que le Procureur de la République non plus, vu que le dispositif Alerte-Enlèvement n’a pas été lancé.

Malheureusement, et ce depuis quelques années déjà, ce n’est pas le premier infanticide. Les parents supplient dans les médias leur pseudo-ravisseur de leur rendre leur enfant, alors qu’ils savent que leur enfant est mort et est enterré, enfoui, jeté à l’eau, parce que c’est eux qui l’ont tué. Et la plupart du temps, l’excuse facile est la « punition qui a mal tourné ».

Ceci va sans rappeler les affaires de Typhaine, de Fiona et de Marina. Ce sont trois jeunes filles mineurs entre cinq et huit ans, assassinées froidement par leur parents respectifs. Pour Typhaine, le 18 juin 2009, ses parents alertent la police sur l’enlèvement de leur fille, dans les rues de leur commune. Après cinq mois d’enquête, la mère avouent que leur fille Typhaine était leur souffre douleur, et que le 10 juin 2009, elle l’a battue à mort car elle n’arrivait pas à lier avec elle un lien maternel. Le beau-père avoue ensuite. Pour Fiona, le 12 mai 2013, ses parents alertent la police sur l’enlèvement de leur fille, après un assoupissement dans un parc. Après quatre mois d’investigation, la mère craque et avoue que sa fille est morte à la suite de coups que lui aurait portés son compagnon. Depuis compagne et compagnon se renvoient l’assassinat de l’enfant. Pour Marina, le 9 septembre 2009, ses parents alertent la gendarmerie sur l’enlèvement de leur fille, dans un restaurant rapide de leur commune. Au bout de trois jours de recherche, les enquêteurs découvrent des contradictions dans les informations fournies par les parents. Puis les parents craquent.

On attend de voir ce que l’autopsie de Loan donne, mais selon la version des parents, il s’agirait d’une punition corporelle qui aurait mal tourné. À chaque fois, elles sont en cause. Comment des jeunes parents peuvent-ils tuer leur propre enfant ? La connerie humaine n’a pas de limite. On peut interdire tout châtiment corporel, mais comment prouver que tel ou tel bat son enfant ? Si bien que des maltraitances avaient été signalées par son école pour Marina, mais que personne n’a bougé. Les enfants avaient-ils été voulu ? Marina est née sous X, un mois après sa mère est revenue la chercher. Les deux autres enfants étaient avec leur propre mère et un beau-père. Étaient-elles violentes envers leur propre fille avant l’arrivée du beau-père ? On pourrait faire toutes les législations possibles, cela n’arrêterait en rien les infanticides.

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “Parents tueurs ; parents menteurs

  1. Concernant Fiona et Loan, la mère apparaît comme une victime, victime de son compagnon, mais coupable de complicité et de n’avoir pas protégé son enfant. Je suis sure que le père de Loan a tué son fils, d’autant plus qu’il avait été condamné pour violences conjugales, il n’aurait pas dû être en liberté, de même que le petit Loan avait déjà subi des violences, et qu’il souffrait d’une malformation cardiaque. Encore une fois, la justice est laxiste avec les criminels et sévère avec les autres. Taubirat ferait mieux de revoir les peines plutôt que d’autoriser les peines sous bracelet électronique!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s