Communication

Oasis : du fruit, de l’eau de source et de la publicité

Hier, un DVD était offert avec le journal gratuit 20 minutes de Lille. Ce DVD est l’intégrale des quatre mini-épisodes de la web-série d’Oasis : L’Effet Papayon. Ces épisodes, avec des titres basés sur des mots-valises, jeu de mots et calembours, racontent les mésaventures des personnages fruités créés pour la marque. Ces épisodes sont également disponibles sur Internet.

La marque Oasis est créée en 1966 par la société d’eau minérale Volvic. Celle-ci se fait racheter par Perrier en 1984 puis revendre à Cadbury en 1990. À la suite de ces changements de propriétaires et malgré le fait que la marque est l’une des boissons préférées des enfants, Oasis perd en popularité. Si bien qu’à la fin des années 1990, Cadbury se sépare de son activité boisson, et donc d’Oasis et est cédée aux fonds d’investissement Lion Capital et Blackstone, pour devenir le groupe Orangina.

Avec le retour de cette stabilité de l’entreprise, Oasis se relance dans la communication et développe en 2005 ses personnages en forme de fruit. Fini Carlos et les années 1980, le DJ David Guetta le remplaça pour une publicité en 2010. Selon le magazine Capital de septembre 2010, le spot télé intitulé « La source » en 2009 coutait la bagatelle d’un million d’euros ; cinq artistes ont été mobilisés pendant quatre mois. La marque avait le deuxième plus gros budget publicitaire après le géant Coca Cola. En 2014, la marque a également sortie une nouvelle publicité avec, il me semble, une parodie du clip Happy de Pharell William et de Blurred Lines de Robin Thicke, deux succès musicaux de 2013-2014. Avec une mélodie simple à retenir : « be fruit, be tropical ». Hors de nos jours, la télévision de papa n’est plus le seul moyen de communication. Et encore moins celui des jeunes, qui sont le cœur de cible des produits Oasis. C’est pourquoi la marque diversifie ses médias de communication. Toujours avec ses petits personnages.

Il y a d’abord Internet, surtout Facebook, Twitter, Google+ et Youtube. Sur Internet la marque compte un peu moins de trois millions quatre cent mille fans sur Facebook, 166 000 abonnés sur Twitter, 1700 sur Google+ et entre 1,5 et 3,5 millions de vues pour les vidéos de l’Effet Papayon sur Youtube, entre avril et juillet 2014. Il y a également des sites annexes comme Youpomm ou Fruit Fighter. Je vous laisse (re)découvrir. Autre endroit préféré des jeunes, c’est le cinéma. Ainsi Oasis a été partenaire de certains films appréciés par ce public comme Iron Man 3, de Captain America : le Soldat de l’hiver et de Moi, moche et méchant 2 par exemple. Ceux-ci deviennent « Citron Man », « Captain Ananamerica » et « Moi, moche et citron ». Ou alors le meilleur de la communication, le tee-shirt promotionnel. Ainsi, tu fais de la publicité pour la marque et tu les payes pour la faire à leur place.

Ainsi, toujours selon Capital, la marque Oasis a fait entre 2006 et 2010, neuf innovations et 100 % de croissance. Quatre ans plus tard, il me semble que la marque soit toujours prête à tenter de marquer les esprits avec des concepts innovants. Si bien qu’en 2009, l’entreprise Orangina Schweppes a été racheté par un fonds d’investissement japonais nommé Suntory et que le concept, certes très franco-centré, est conservé. Oasis pourra-t-il s’exporter en Europe avec cette médiatisation ?

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s