Économie, Société

Rythmes scolaires : tout le monde doit suivre la cadence

Depuis la rentrée 2014, les écoles primaires (élémentaires et maternelles) doivent appliquer la n-ième réforme des rythmes scolaires. Après avoir été à l’école durant quatre jours en 2012, tous les enfants doivent aller à l’école quatre jours et demi. Les quatre jours sont donc le lundi, le mardi, le jeudi et le vendredi. Puis la demi-journée est soit le mercredi matin, soit le samedi matin, au choix du maire. Benoît Hamon a lancé la réforme, mais à la suite de sa fronde au gouvernement, celui-ci a été éjecté du gouvernement juste avant la rentrée. Il s’agit depuis les années 1960, du premier ministre de l’éducation qui ne fait pas sa rentrée avec ses écoliers. Najat Vallaud-Belkacem reprend son portefeuille ministériel et soutient dans un journal télévisée : « cinq matinées, c’est mieux pour apprendre à lire, écrire et compter. » Elle est tellement sûre d’elle qu’elle organise une fois par mois un « café des parents » au ministère de l’Éducation nationale afin de recueillir les avis de parents qui « venaient d’établissements très différents ». Avec la remise de la carte scolaire, je m’étonne qu’il y ait encore des « établissements très différents ».

Aucune heure n’est modifiée pour l’enfant. Ainsi celui-ci a toujours une semaine de 24 heures de classe (maximum). Cependant, les heures de cours sont principalement le matin car il s’agit d’un « pic de concentration ». Et donc une matinée de plus, c’est une apprentissage de plus durant ce « pic de concentration ». Car durant la semaine de quatre jours, les enfants français étaient ceux ayant le moins de jours de cours dans l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) : 144 jours contre 187 jours en moyenne.

Lorsque j’allais à l’école primaire entre 1992 et 2000, j’avais école les lundis, mardis, jeudis et vendredis hebdomadairement, puis le samedi matin, il me semble, trois fois sur quatre. Cependant, il n’y avait pas d’activité périscolaire obligatoire ou payante. La seule dont je me souviens, c’est la classe verte en seconde année de cours moyen (CM2), il me semble, où certains (bons) élèves étaient encadrés par un(e) instituteur/trice ou un(e) animateur/trice. Le matin, une heure avant l’heure de début des cours, il était possible à certains parents de déposer leurs enfants afin de leur facilité l’accès.

Cependant la réforme est-elle faite pour les enfants ou pour autre chose ? Ainsi, la pédiatre Hélène de Leersnyder explique qu’« il y a encore des ajustements à réaliser mais, globalement, je trouve qu’il s’agit d’une très bonne réforme. Le nouveau calendrier respecte mieux le rythme biologique de l’enfant. » Les enfants ne sont pas plus fatigués et parmi les ajustements, elle trouve que le samedi matin serait une meilleur idée cependant « ça aurait été trop compliqué, on ne peut pas demander aux parents de se lever un jour de plus dans la semaine. Le mercredi, c’est plus simple. » Les rythmes scolaires sont donc pour les parents, quoi que des parents se lèvent et travaillent le samedi. On a beaucoup entendu les pédiatres qui étaient pour, mais aucun instituteur n’a été entendu. Qu’en pensent-t-ils ? Car bien avant les pédiatres, ce sont les premiers concernés.

Tout en sachant que « les enfants adorent être à l’école  (…). Ils adorent retrouver leurs copains, les cours de récré », comme le dirait le pédopsychiatre Marcel Rufo sur le site gouvernemental vantant la réforme ; que l’attention maximale se situe entre 9 h 30 et 12 h, selon Hélène de Leersnyder ; que le décret du 24 janvier 2013 relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires prévoit la mise en place d’une semaine scolaire de 24 heures d’enseignement réparties sur 9 demi-journées. Pourquoi la semaine de cours ne s’étale pas du lundi au samedi ? Il y aurait donc quinze heures de cours où l’attention maximale est requise. Neuf heures resteraient donc à utiliser hors de ce moment d’attention maximale.

Économiquement, il faut payer les animateurs complémentaires, même s’ils sont incompétents et recrutés par cooptation. L’État, même s’il cherche à faire des économies, a ouvert un « fonds d’amorçage » de 250 millions d’euros. Les municipalités qui ont mis en place la réforme à la rentrée 2013 perçoivent 50 euros par élève, 90 euros dans les zones en difficulté. Cependant pour certaines écoles ce fonds n’est pas suffisant. Il faudra ainsi que certains parents payent pour des activités médiocres. J’espère exagérer mais je ne peux pas comprendre qu’une commune fasse payer les parents « plus aisés » pour jouer à la marelle surtout que c’est eux également qui payent les impôts locaux, utiles pour faire fonctionner l’école primaire. Tous ou aucun, l’école est là pour faire apprendre l’égalité et doit être égalitaire.

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “Rythmes scolaires : tout le monde doit suivre la cadence

  1. J’avais aussi école le samedi matin, mais je crois que c’était un samedi sur 2. Et finalement le samedi c’était plutôt relax. Après, avec les horaires qu’on avait je ne nous trouvais pas fatigués en fin de semaine. Et honnêtement, je doute que cette réforme va améliorer le niveau des élèves. La vraie réforme, ce serait d’arrêter les études de texte au collège pour privilégier la continuité de l’apprentissage de la langue française! Tout ne se joue pas en primaire! Il faut consolider les bases, et c’est à cela que devraient servir les cours de français du collège. Par contre, je ne vois pas l’intérêt de cette réforme dans les écoles maternelles, du coup je me demande si tu ne t’es pas trompé. La maternelle c’est surtout pour familiariser les enfants avec le système éducatif et pour socialiser ceux qui ne vont pas à la crèche. D’ailleurs, l’école n’est obligatoire que de 6 à 16ans.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s