Politique

La folle semaine politique

Cette semaine du lundi 15 septembre 2014 a été forte en rebondissement dans la politique française.

Mardi : Manuel Valls demande le vote de confiance à l’Assemblée nationale. Après avoir obtenu 307 voix « Pour » lors de sa premier vote de confiance en tant que premier ministre, Manuel Valls obtient 269 voix « Pour » pour le second. Ce résultat fait tomber deux records : celui du plus faible nombre de voix favorables et celui du plus faible proportion de voix favorables par rapport au nombre de sièges pourvus. En effet, il obtient 46,62 % du total des voix. Les 31 frondeurs du Parti socialiste et les écologistes, trop attachés à leur poste, n’ont pas voté « Pour » ni « Contre », mais se sont abstenus. Je comprends qu’on ne veut pas faire tomber l’homme avec qui ont s’est affiché durant les campagnes législatives, mais si la directive affichée n’est pas la nôtre, pourquoi la suivre ? Ceci étant, ça a toujours été la manière de gagner de la gauche. Cela rassemble des gens de différents horizons de gauche, la gauche plurielle, et on fait monter une personne. Alors qu’à part être de gauche, ils n’ont aucun point commun et peuvent affaiblir ou ralentir ce pour quoi ils sont élus.

Jeudi : François Hollande face aux journalistes. Après avoir dit qu’il est social-démocrate, lors de la conférence de presse précédente, François Hollande renouvelle avec sa promesse de campagne. Il n’y a pas vraiment eu d’annonce choc à ce qu’on pouvait s’attendre d’un Président de la République française. Rien pour relancer l’économie. Il a expliqué pourquoi il part faire la guerre en Irak, pourquoi Thévenoud n’est pas resté à son poste, ce qu’il se serait passé si Manuel Valls n’avait pas eu la confiance à l’Assemblée nationale, de sa non-candidature pour 2017, du possible retour de Nicolas Sarkozy. Ainsi, il a martelé qu’il fera « ce mandat pleinement, complètement sans me préoccuper même de ma popularité qui est dans l’état que vous connaissez, parce que ce n’est pas mon objectif ». Pas facile d’être président, le plus simple était de critiquer à tout va le précédent gouvernement, si bien qu’il en reprend la suite.

Vendredi : Nicolas Sarkozy revient en politique pour briguer la présidence de l’UMP. Dans une longue tribune sur un réseau social, Nicolas Sarkozy revient pour être « candidat à la présidence de ma famille politique ». Avec, au moment où j’écris, 963 248 « mentions J’aime », l’homme est mieux doté que le président actuel François Hollande (496 803) ou que Marine Le Pen (462 454). Bien sûr, je pourrais également parler de Jean-Luc Mélanchon (187k), de François Bayrou (38k) ou Eva Joly (39k) et des autres qui sont hors de la « famille politique » de Nicolas Sarkozy. L’homme fera « avec le souci du plus large rassemblement, la volonté d’apaiser les tensions, et en même temps de susciter l’intérêt passionné de tous ceux qui ne peuvent se résoudre à l’abaissement de la France. » À aucun moment Nicolas Sarkozy ne parle de l’UMP. Souhaite-t-il en changer le nom pour ce « vaste rassemblement qui s’adressera à tous » et pour bâtir cette « alternative crédible » ?

Ainsi comme je l’ai dit dans un commentaire sur le site Internet de BFM TV : « Le clivage gauche/droite est une notion de politique archaïque en France. Comment cela se fait que François Hollande fasse le programme de Nicolas Sarkozy ? Le social-libéralisme n’est ni de gauche, ni de droite, ni du centre. Ainsi, il faut « vaste rassemblement qui s’adressera à tous ». ». Car au final, cela ne nous intéresse pas de savoir si la personnalité soit de gauche ou de droite, ce qu’il nous intéresse c’est que la France regagne de la croissance. Et ce que Moody’s attend en conservant la note aa1 de la France. Au final, gauche comme droite « aiment la France ».

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “La folle semaine politique

  1. Pingback: Nicolas Sarkozy : retour en cinq actes | Société de Thibault

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s