Économie, Société

Gaspillage alimentaire : la vérité est ailleurs

Après avoir parlé du glanage en début de mois dans l’article La folie des glaneurs, voyons ce qu’il en est du gaspillage alimentaire. J’avais écrit que « parfois pour certain, gratuit veut dire excès », mais même quand c’est payant, il peut y avoir de l’excès. Selon l’Insee, il y a 25 689 ménages en 2005. Imaginons que chacun de ces ménages jettent comme on a vu dans le reportage sur le gaspillage alimentaire de M6, entre 5 et 8 kilos d’alimentation encore comestible, chaque semaine. En une semaine, 128 445 kilos d’aliments comestibles sont jetés chaque semaine, et par année, on arrive à 6 679 140 kilos, soit 6 679 tonnes ! Et cela en prenant 5 kilos de déchets par semaine ; ce qui n’est pas une moyenne mais le plus bas pesage. Avant de blâmer l’hypermarché qui jette des kilos de denrées alimentaires par jours, c’est quand même le client qui ne choisit pas toujours la date la plus proche. Par exemple pour les yaourts, le client va choisir les dates les plus lointaines. Pourquoi ? Vu que l’hypermarché ou le centre commercial n’est pas toujours à la porte d’à-côté, la plupart du temps en périphérie, il va faire le plein du maximum de provision et donc prendre les dates les plus lointaines pour ne pas revenir tous les jours pour faire son plein de provisions. Cela lui fait économiser de l’essence et du temps. Il pourra également varier ses yaourts pour ne pas avoir quatre, six, dix, douze fois le même.

Dans le reportage, quelqu’un avait jeté une pizza encore emballée dans la poubelle. La pizza avait certes passé la date de péremption sur l’emballage, mais était encore comestible. Celui qui l’aurait mangé n’en serait ni malade, ni mort. Moi, personnellement, j’avais oublié quelques ingrédients dans mon réfrigérateur (dés de jambon, saumon fumé, il me semble pour ne citer que ça). La date de péremption inscrite sur l’emballage était dépassée ou toute proche. Qu’est-ce que j’ai fait ? Non, je n’ai rien jeté. Avec les dés de jambon, j’ai fait un gratin de pâtes avec du jambon et avec le saumon fumé j’en ai fait une quiche. D’une cela me permet de faire des repas variés et de deux cela permet de ne pas jeter. Et vous qu’aurez-vous fait ? Les quelques euros mis dans ces produits ne sont pas partis à la poubelle, mais dans un bon repas. Je n’ai pas été malade après, bien sûr.

En août, un groupe de député a déposé une proposition de loi pour lutter contre le gaspillage alimentaire afin d’obliger les supermarchés à donner les invendus. Selon eux,  en moyenne un supermarché jette 200 tonnes de déchet par an. Néanmoins, déjà certaines grandes surfaces donnent leurs invendus grâce aux déductions fiscales dont elles bénéficient. Mais les ménages peuvent continuer à jeter leurs denrées alimentaires dans l’indifférence la plus totale. N’oublions pas, comme le montrait le reportage que 40 % du gaspillage alimentaire vient des ménages ; soit autant que la grande distribution, la pêche, l’agriculture réunis.

Réapprenons à cuisiner, apprenons à consommer différemment, car lorsque les ménages seront exemplaires, il sera temps de s’attaquer aux distributeurs, aux grossistes et aux agriculteurs. Et n’oubliez pas qu’il existe des circuits courts pour manger proche de chez vous.

Publicités
Par défaut

2 réflexions sur “Gaspillage alimentaire : la vérité est ailleurs

  1. Au prix où cela coûte je préfère prendre la date de péremption la plus lointaine, donc le produit le plus frais au moment de l’achat. Quand on sait qu’en 7-8ans le prix des courses a doublé, ni plus ni moins, et que l’augmentation est loin d’être finie. Pour moi, la « crise » ne justifie pas tout, et certainement pas une hausse continue des tarifs. Après tu as les produits « traîtres », comme les pommes par exemple, où quand tu les achètes tu te dis que tu vas pouvoir les garder 15jours, mais qu’au bout de 5 elles sont déjà bien pourries. Alors oui, on pourrait simplement couper le morceau bien moisi, mais qui dit qu’à l’intérieur il n’y aura pas des vers?

    J'aime

  2. Pingback: Et si nous supprimons les DLC et DLUO… | Société de Thibault

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s