Politique

Pour mon département, je vote (normalement)

Aujourd’hui, j’ai reçu un tract du PCF pour les élections départementales de cette fin de mois. À la lecture de leur tract, je comprends qu’un jeune sur deux ne connaisse pas la date des prochaines élections. En effet, ils listent toutes les aides possibles et inimaginables, mais aucun n’est pour les jeunes actifs. Pour ma part, l’État n’est pas un camarade qu’on vient taper sur l’épaule pour lui demander de l’argent. Ils parlent ensuite de ce que le département s’occupe : les routes, les transports scolaires, la culture, le sport, le monde associatif. Donc, revenons avec mon jeune actif, comme moi qui prend le train et qui ne s’intéresse pas au monde associatif ; il lui reste quoi ? Les yeux pour pleurer ? Non, la culture et le sport (en fait, le sport, je pense plutôt que c’est les événements sportifs, je ne pense pas qu’ils aident les clubs de sport). Ainsi pourquoi voter pour quelque chose qui ne me concerne pas du tout ? L’économie, l’emploi, le travail, chez les communistes, ça n’existe pas !

Ensuite le binôme homme/femme est de quel intérêt ? La parité ? Faut-il forcément un homme et une femme pour diriger un canton ? Pourquoi pas un blanc et un de couleur, un valide et un handicapé, ou un chauve et un barbu ? Quel est la nécessité de diminuer le nombre de canton de moitié pour doubler le nombre de conseiller ? Ainsi tout ça pour discuter des aides distribués par le département.

Dans le cadre de mes recherches pour améliorer Wikipédia, je suis parfois amené à lire les délibérations des conseils généraux du Nord et du Pas-de-Calais, d’il y a parfois cent ans. Il n’y a rien à voir avec ce que le PCF nous vend. Soit, le département a bien changé, soit ils veulent nous vendre ce qu’ils ont envie. C’était encore le temps, où la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) n’existait pas encore et que la Compagnie des chemins de fer du Nord (CCFN). En effet, le département était le lien entre la ville (grâce au canton) et l’État. Quand la ville avait besoin de faire une modification (obtenir une gare sur son terrain, modifier une porte de ville, etc), elle faisait appel au département qui avançait ou non sa requête. Ça ne se limitait pas à de l’aide pour certaines catégories de population ; car il y a de moins en moins de demande. Si bien qu’à Lyon, les habitants n’ont même plus de département.

Soit on refait des départements plus actuels, soit on les supprime ; mais comme ils sont actuellement, ils ne servent à rien. Donc pourquoi voter pour une élection sans enjeux (sauf pour les impôts) ?

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s