Société

Libre de penser comme les autres (exclusivement)

Depuis quelques années, on nous parle de plus en plus de la liberté d’expression avec Je suis Charlie et Charlie Hebdo, mais pour ma part, je n’ai jamais vu une liberté d’expression autant verrouillée. En effet, il faut avoir une pensée soit disant bien pensante pour ne pas être taxé de toutes les injures possibles et inimaginables (même si on a vu il y a peu qu’on peut être appelé « raciste » juste pour une opinion différente ou gratuitement).

Je ne vais pas me la jouer Pierre Desproges en disant : « on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui ». Mais lorsqu’on est un humoriste reconnu, il est difficile de ne toucher que la partie que l’on souhaite faire rire. Ainsi, quand on s’appelle Patrick Timsit ou Anne Roumanoff, il ne faut pas choquer. Patrick Timsit a eu un procès pour une blague sur la trisomie ; Anne Roumanoff fait un sketch en imitant (ou en tentant d’imiter) l’accent antillais de Christiane Taubira, elle est rapidement classée en raciste. Encore plus proche, n’oublions pas Patrick Sébastien : « Une petit pipe avant d’aller dormir ». Le présentateur joue de l’homonymie de la pipe à fumer et de la chose. C’est comme si quelqu’un avait chanté « Toucher la chatte à la voisine » ; bref, je vous épargne les explications.

Il ne faut donc pas penser du mal de l’homophobie, du racisme, du handicap, des femmes. Il ne faudrait pas froisser ces populations qui ont été souvent considérées comme inférieures (même si de nos jours, on tente de réduire ces écarts). Je sens qu’on va me faire la reproche, comme je l’ai déjà lu (même si ça ne m’était pas adressé), j’ai la « chance » d’être un « mâle hétéro, blanc et valide ». On ne peut pas être plus « parfait » que moi, vous comprenez. Si vous comprenez, moi pas.

Ainsi, je trouve que l’on était plus libre de penser dans les années 1990. Lors d’un entretien pour leur retour, les Inconnus avaient été interrogés sur leurs sketchs. Ils ont dit que certains passeraient mal de nos jours. Pourquoi ? Les sketchs sont toujours les mêmes ; la mentalité a juste changé. Bonne ou mauvaise chose ? Allons-nous vers la pensée unique ? J’en ai bien peur. De plus en plus, je vois des gens qui en se croyant supérieurs tentent d’influencer en disant que lorsqu’on ne pense pas comme eux, on pense mal.

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “Libre de penser comme les autres (exclusivement)

  1. La liberté d’expression en France me fait bien rire. Selon Reporter sans frontières, les journalistes ne sont pas complètement libres chez nous. Je pense que c’est lié aux associations à la con et ceux qui les soutiennent, et avec la gauche au pouvoir c’est pire. Voilà pourquoi je déteste ce pays. Par contre, les actes homophones sont pires que les actes racistes. D’ailleurs, tout ce soit disant antiracisme à tout va rend raciste! Comme des Noirs qui jouent dans une pub pour la Danette au chocolat, ou des personnes de couleur pour du chocolat éthique. D’ailleurs, je suis sûre que les plus choqués sont les blancs soit disant bien pensant (qui ne savent pas penser par eux – même plutôt) à la tête de ces associations, et que les Noirs s’ en fichent. Finalement, tout cet antiracisme est là pour gommer les personnes de couleur de la société, alors qu’on réclamait plus de visibilité pour ces gens. Bref la France va mal depuis 1789 parce qu’il n’y a plus personne pour se préoccuper du peuple, ils pensent tous à leurs intérêts personnels avant de penser à la Nation.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s