Société

Je ne suis pas circonflexe

Depuis quelques semaines, les journaux nous bassinent avec la réforme orthographique de 1990 (soit, celle préconisée, il y a 26 ans). Effectivement, depuis peu tous les manuels scolaires vont suivre cette réforme et donc cela suscite un intérêt profond pour les Français. Être ou ne pas être circonflexe/nénuphar/oignon telle est la question ? Qu’est-ce que ces modifications ? En quoi cela changera-t-il la manière d’écrire ? Je pense que vous le savez, mais il ne s’agit pas de la première réforme orthographique depuis la création du français. Cela sous-entend que le français est une langue vivante, et non comme le latin, une langue morte. Ce qui sous-entend encore que la langue est amenée à être modifiée au cours du temps.

Les détracteurs nous disent que c’est un abaissement du niveau de l’écriture. Mais qu’en est-il des anciennes réformes ? Qui se souvient qu’autrefois, on écrivait « une dent » mais « des dens » mais pour simplifier la chose, il a été décidé que pour harmoniser le tout, on écrive « des dents » donc, on garde le -t final pour simplement rajouter la marque du pluriel, le -s. Bien sûr dent est un exemple parmi lesquels, on peut compter « parent/parens », « enfant/enfans » et sûrement d’autres que j’oublie. Cela me fait penser à l’actuel « gens », les gens. Pourtant « gent » et « gente » ont bien le -t final et « gens » (au pluriel) ne l’a pas. Exception qui confirme la règle. Quoique « gent » est guère usité. Je pense également au s long, souvent écrit « ſ ». Nous ne l’utilisons plus du tout ! Sacrilège ! On a perdu une lettre dans notre alphabet et dans notre belle langue ! Ainsi « Maiſtre Corbeau » devient « Maître Corbeau ». Et il y en a d’autres qui sont également passé dans le langue habituel, usuel : « grand’mère » devenu « grand-mère » par exemple ou les terminaisons en -oi qui se disait -ai ont été modifiés. « François » devient « Français ».

Revenons à notre réforme de 1990. Elle supprime les traits d’union de certains mots en les assemblant : « porte-monnaie » devient « portemonnaie » et les pluriels des mots composés prends un -s à la fin uniquement « des comptes-gouttes » devient « des compte-gouttes ». Pour les mots venant de l’étranger, le scribe ne sera plus obligé de connaître leurs propres terminaisons. Ainsi il pourra écrire « un scénario, des scénarios » et non plus des « scenarii » (on notera que mon correcteur d’orthographe me refuse « scénarii »), des « weekends » (cela ne vous rappelle rien ?). Revenons à notre titre, que devient le circonflexe ? Effectivement, il disparaît (ou disparait) de bons nombres de mots : « cout », « maitre » (souvenait vous plus haut). Je ne vais pas tous les faire mais, il y a certaines « anomalies » qui sont corrigées : « charriot » pour suivre avec « charrette » ou « boursoufflure » comme « soufflure » ; « ognon » et « nénufar » peuvent faire parti de cette correction. (Et j’avoue que la première fois que j’ai lu « ognon », je me demandait de quoi on me parlait).

Pourquoi refuser cette modification orthographique si on ne peut/veut pas refuser les autres ? J’ai l’impression que c’est comme la modification des régions, on ne souhaite pas perdre ses vieilles habitudes car on est bien dedans. Pour ma part, j’écris ni en pré-1990, ni en post-1990 mais en ce qui me semble le plus logique ; si bien que pour ma part, quand je suis dans une commune de l’ex-Flandres ou de l’ex-Artois, je parle de « grand’place » et non de « grand-place ». Au final, je n’ai toujours pas compris pourquoi on écrit « bateau » mais « bâtir  » et « râteau ». L’étymologie, peut-être.

(PS : je vous invite à lire « Néo-français, langage SMS, réforme orthographique de 1990 : tout savoir sur la langue française de nos jours », article que j’avais écrit en août 2014.)

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s