Société

Absentéisme scolaire

Ça alors ! Cela fait un moment que je n’ai pas écrit sur mon blog ! Il est vrai que je l’ai un peu mis de côté (volontairement ou pas), je m’aperçois que pour cette année 2016, je n’ai publié que quatre articles seulement. De surcroit, l’article que je vais vous écrire devait être publié durant les vacances scolaires de cet été, au final, il sera publié ce mercredi 21 septembre 2016. Ceci étant, depuis la fin de l’année (scolaire) dernière et aujourd’hui, de nouvelles informations sont apparues et peuvent améliorer le document. Oui, j’aime parfois être sincère.

J’aimerai revenir sur l’année scolaire dernière. Je pense que ça peut être dit comme cela fait parti du compte-rendu diffusé lors du conseil d’école de fin d’année. Pour notre école, le taux d’absentéisme montait à plus de 5 % pour l’année scolaire (juin et juillet non compris) ; des classes avaient des taux faibles certains mois et d’autres avaient des taux élevés. Et inversement. Ce à quoi Madame l’inspectrice, nous invite pour la rentrée et l’année scolaire suivant à améliorer notre pourcentage pour le diminuer en dessous de 5 %. Pour faire simple, 5 %, c’est un élève absent tous les jours dans une classe de vingt élèves ; l’exemple n’est pas donné au hasard.

L’année scolaire dernière se terminait un mardi soir. Parmi nos 198 élèves recensés et inscrits dans notre école, j’ai compté 103 élèves présents dans l’établissement lundi (matin) et 98 pour mardi (matin). Le comptage s’est fait au matin après l’arrivée des élèves, il se peut que certains ne soient pas revenus dans l’après-midi. Le pourcentage d’élèves absents se monte pour lundi à 47,97 % d’absent et pour mardi à 50,50 % d’absent. Loin des 5 % préconisés par l’inspection académique.

Les vacances se passent et le jeudi 1er septembre la rentrée commence. Certains parents préviennent que leurs enfants feront la leur lundi. D’autres, nous sommes obligés d’aller à la pêche aux informations. Il faut contacter la famille pour savoir où l’enfant est. Ce qui normalement n’est pas le cas. Pire encore ! Nous avons une famille qui ne donne pas signe de vie depuis le 1er septembre. Tous les jours, je relance le directeur à son sujet, car je sais que l’enseignant – soucieuse de ce pourcentage d’absentéisme – le voit augmenter au fil des jours. Effectivement, un élève absent tous les jours dans une classe de 20 élèves fait un pourcentage de 5 %, et là, il s’agit du taux minimum sans compter les élèves absents pour maladie ou autre problème.

L’absentéisme scolaire est donc le souci de tous et pas seulement de l’enseignant.

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s