Économie, Communication

Même l’Unédic me veut

Hier soir, je reçois un mail intitulé « Invitation à rejoindre le panel Unedic et vous » envoyé par le duo Unédic et Harris. Après avoir participé aux panels pour TNS Sofres et Kantar, pour le Grand jury des téléspectateurs avec Harris, pour Funtastic Lab avec Harris et Disney, pour Pop2017 avec BVA et la presse quotidienne régionale,  je ne peux pas refuser de participer à une enquête, à un panel représentant « les allocataires de l’Assurance chômage », de plus que j’ai été « tiré au sort ». Le courriel me propose donc au travers de leur plateforme intitulée « L’Unédic et vous » de m’exprimer afin qu’ils puissent s’améliorer. L’Unédic pourra « mieux prendre en compte l’expérience des allocataires et mieux faire évoluer l’assurance chômage. »

Comment faire ? Le courriel comporte un lien vers une page pour se créer un profil, dès l’ouverture de la page, les mots « Honnêteté, fiabilité, transparence » apparaissent en majuscule. Je ne dois dire que la vérité. On me rassure aussi en disant que si je ne veux pas participer ou si je dis du mal de l’organisme, cela « n’aura aucune incidence sur vos relations avec Pôle emploi de quelque manière que ce soit. » et que mes informations « sont anonymes et utilisées exclusivement à des fins d’études ». Après avoir lu toutes les informations, je réponds donc aux questions proposés. Qui suis-je ? Ai-je reçu une allocation chômage ? Quelle est ma situation familiale ? Et la dernière page qui est plutôt pour faire amples connaissances avec l’organisme et aussi pour valider mon profil. À la fin de l’inscription un nouveau courriel m’est envoyé pour « finaliser mon inscription ». Il s’agit uniquement du lien vers le panel de L’Unédic et vous, où en effet, je peux compléter mon profil.

J’avais déjà fait la remarque lorsque j’avais reçu un mail du site Memo de Pôle Emploi lorsqu’il s’agissait d’avoir des avis pour les feedbacks. J’apprécie lorsque la parole est donnée pour ces sites-là. Ainsi avec notre propre expérience on peut donner notre avis, dire ce qu’il ne va pas, inviter les personnes compétentes à résoudre les problèmes qui peuvent nous survenir. On peut en penser tout le mal mais lorsqu’il y a la possibilité de donner son avis, je trouve qu’il s’agit d’un grand pas pour avoir la sensation d’être écouté.

Publicités
Par défaut
Communication

Et maintenant Funtastic Labs

J’ai reçu dans ma boîte mail, un courriel d’Harris Interactive me précisant qu’en tant que panéliste chez eux, j’ai été « été sélectionné(e) pour participer à une nouvelle enquête inédite ». Dans le message, on me dit que « l’objectif de ce questionnaire est nouveau puisqu’il s’agit de vous donner l’opportunité de participer à une communauté dédiée au « fun » de demain : le Funtastic Labs ». J’ai remis en minuscule le mot « fun » et le nom du sondage ; ils sont en majuscule dans le mail. La suite est du même topo, on me dit que mon avis permettra de faire l’offre ludique de demain. Intéressé par les panels et les sondages (voir Bienvenue dans le grand jury des téléspectateurs et Kantar m’accepte comme panéliste), je me lance à l’assaut de celui-ci.

Le questionnaire commence de manière basique (pour un questionnaire Harris), on me demande de me présenter (nom, ville, catégorie socio-professionnelle) puis soudainement je trouve que les questions parlent, pour un questionnaire sur les loisirs de demain en général, énormément de Disney et de son groupe (Marvel, Star War, Pixar). Je réponds aux questions et mon profil est sélectionné. Rebelote, on me redemande mes coordonnées, puis mes abonnements (télévisés et Internet), puis les films que j’ai vu au cinéma ou en DVD parmi une liste de films Disney, puis les goodies que j’ai acheté, les parcs d’attraction que j’ai fréquenté, et enfin de créer mes codes d’accès pour créer mon profil. Dans cette dernier page, on me demande de lire et d’accepter « les conditions générales de participation au panel «Funtastic Lab ». Ce que je fais.

Et là, stupeur ! Harris me parle du fun de demain et au final, si je m’inscris, j’accepte « de participer à des sondages effectués par Harris Interactive (« sondages »), à destination de The Walt Disney Company ». Au final « Funtastic Lab est un panel communautaire en ligne qui vous permet de faire entendre votre voix et de dire ce que vous pensez à The Walt Disney Company. » On est loin du « fun de demain ». Ou alors, celui de Mickey et compagnie, exclusivement.

Par défaut
Communication, Société

Bienvenue dans le Grand Jury des Téléspectateurs

De temps en temps, je reçois des mails pour des enquêtes avec Harris Interactive. Aujourd’hui, j’en ai reçu un un peu spécial. Ainsi, après avoir été choisi par TNS Sofres / Kantar pour connaître mes choix en matière d’habillement et d’hygiène, je fais maintenant parti du Grand Jury des Téléspectateurs avec Harris Interactive. Je ne sais pas si cela doit durer quelques jours ou éternellement jusqu’à ma désinscription mais en tout cas je me suis lancé dans cette nouvelle aventure.

Que faut-il faire ? Contrairement à ce que dis le titre, je ne vais pas être jury au sens propre comme on peut voir dans certaines émissions de télé-crochets ; les programmes télé ne sont pas suspendus à ma décision. Je ne suis pas César. Mais je vais pouvoir « pouvoir donner régulièrement [mon] avis sur les programmes de la télévision ainsi que sur différents sujets d’actualité. » Je n’ai pas toutes la programmation en main, mais mes « réponses seront regardées et prises en compte chaque jour par les responsables de plusieurs grandes chaînes nationales. » Rien que ça. Bien sûr Harris me demande d’être très régulier et de répondre tous les jours à un questionnaire du lundi au dimanche.

Je dois ainsi me connecter à partir du soir à 23 h jusqu’au 10 h le surlendemain pour pouvoir répondre au questionnaire. Il faut répondre au questionnaire qu’on ait ou pas regardé la télévision le jour demandé. En effet si on ne regarde pas la chaîne, cela permet de dire aux « responsables [des] grandes chaînes nationales. » que leur(s) émission(s) ne plai(sen)t pas. Pour l’instant, je ne l’ai pas encore fait. Je ne peux donc pas encore vous dire ce qu’il en retourne. Du fait que je regarde très peu la télévision, si ça se trouve, le questionnaire va vite m’ennuyer. J’attends de voir ce que ça donne.

Par défaut