Économie, Communication, Société

Kantar m’accepte comme panéliste

Aujourd’hui 29 septembre 2014, Kantar m’envoie un courriel parce que j’ai « renvoyé le coupon pour participer au panel de consommateurs Kantar Worldpanel. » Ma première mission est de répondre à un rapide premier questionnaire. Dont la première, qui m’a bien fait rire : « Souhaitez-vous toujours faire partie de notre panel ? » Au cas où j’aurai changé d’avis depuis le 17 septembre. Après avoir répondu positivement, je suis renvoyé vers leur site, dont j’avais parlé la dernière fois : devenirpaneliste.com. Et ils me demandent les mêmes questions que sur ce que je leur ai renvoyé. À quoi ça servait que je leur réponde sur leur coupon-réponse ?

Il y a néanmoins de nouvelles questions. Comme pour le code de la route, il faut bien lire les questions. Ainsi, à la question : « Disposez-vous d’un de ces navigateurs que vous l’utilisiez ou non ? », je dois cocher « Internet Explorer » et « Un autre navigateur », même si j’utilise principalement Firefox. Mais, je dispose bien d’IE et de FF sur mon ordinateur. Puis, on en vient à ce que contient la maison. Ensuite, mes mensurations, où les achats de la maison sont réalisés pour l’alimentaire et les produits d’entretien, à quelle fréquence, j’achète du textile, des produits d »hygiène et de beauté et je me fais coiffer. J’ai ainsi découvert que je fais 96 cm de tour de poitrine. Hé oui !

Me voilà donc crédité de 300 points sur mon compte. Je peux dès à présent me connecter et enregistrer les produits que j’ai acheté. Maintenant, je dois « déclarer les achats que [je fais] personnellement pour [moi]-même ou pour [mon] entourage. » Je dois ainsi déclarer les « achats de vêtements quelle que soit leur utilisation (sport, détente, travail, fêtes, vacances…), de chaussures, chaussons…, d’accessoires : lunettes, ceintures, sacs, foulards, chapeaux, bijoux…, de linge de maison (couettes, torchons, nappes, taies, draps, rideaux…) et mes achats de toilette et beauté (soin du corps, du visage, des cheveux, maquillage, rasage, hygiène féminine…). » Et tout ceci chaque semaine.

Publicités
Par défaut
Économie, Société

TNS Sofres me demande de devenir panéliste

Ce matin, j’ai reçu dans ma boîte aux lettres, un courrier de TNS Sofres. Intrigué, je l’ouvre pour savoir ce que l’entreprise de sondages me voulait. Elle souhaite que je devienne « membre du panel de consommateur Kantar ». TNS Sofres appartient au groupe Kantar depuis 2008. La consigne est simple, je participe « à des études qui ont pour but d’analyser les habitudes d’achats en France » et ainsi je deviens « ambassadeur actif et de référence, représentant des milliers de consommateurs. » Rien que ça. J’ai l’impression d’avoir le poids du monde sur mes épaules.

Pour y participer, rien de plus simple, il suffit de répondre au questionnaire fourni en pièce jointe et de le renvoyer dans l’enveloppe T jointe également. On peut également s’inscrire librement sur Internet. Après être inscrit, d’après le dépliant joint dans l’enveloppe, j’aurai comme mission d’enregistrer mes achats parmi l’une ou plusieurs catégories de produits qu’ils suivent. Parmi ces catégories, il y a l’alimentation, les produits de toilette, d’hygiène et de beauté, les produits d’entretien, l’habillement, les chaussures et la téléphonie mobile, fixe et TV… Il me suffira donc de scanner mes produits grâce à un lecteur de code-barres ou via l’un de leurs sites Internet. Afin de mobiliser le plus de panéliste possible, le groupe Kantar fait gagner des points que le panéliste peut échanger contre des cadeaux. Sur un site spécialement dédié aux cadeaux, le panéliste peut choisir « plus de 350 cadeaux, pour se faire plaisir ou faire plaisir à sa famille : chèque cadeaux, un week-end romantique, des entrées pour les parcs d’attractions les plus connus, Disneyland Paris, Astérix, le Puy du Fou, le Futuroscope, montre connectée, VTT, arts de la maison, bricolage… », selon le site réservé aux panélistes.

Intéressé par les sondages, les panels et les études, je vais sûrement tenter l’expérience de devenir panéliste pour TNS Sofres. Si l’expérience se trouve intéressante et passionnante, ce que je ne doute pas, je vous ferai part de mes impressions.

Par défaut